Marre d’aller au travail ? Restez chez vous et télétravaillez.

D’après une étude du Centre d’Analyse stratégique de 2009, la France peine à atteindre les 9% de salariés en télétravail alors que la moyenne européenne est à 18.3% et que certains pays tels que la Belgique ou la Finlande talonnent à plus de 30%. Cela nous a tous traversé l’esprit de nous imaginer travailler tranquillement à la maison en évitant les bouchons ou le bain de foule en métro, tapotant sur son clavier en robe de chambre. Pourquoi n’avoir pas encore sauté le pas ? Mais attention, le télétravail n’est pas toujours aussi rose qu’on le prétend et je ne parle pas seulement du point de vue patronal.

Que dit la loi en France ?

old books

Copyright Tr3gi | Dreamstime.com

Pour commencer, définissons le télétravail : Le télétravail est réalisé dans le cadre d’un contrat de travail et se caractérise par :

  •   un travail utilisant les technologies de l’information ;
  •   un travail effectué, de façon régulière, hors des locaux de l’entreprise (alors que ce travail aurait également pu être réalisé dans les locaux de l’employeur).

Le télétravail se base sur le volontariat et est donc définit dans le contrat de travail ou dans un avenant à celui-ci. Un patron ne peut décider seul de passer tous ses employés en télétravail sans que ceux-ci soient d’accord. Par ailleurs, tout le matériel nécessaire ainsi que la connexion du télétravailleur doivent être pris en charge par l’entreprise (de la même façon qu’elle le ferait s’il était dans les locaux de l’entreprise finalement) ou, si l’employé travaille sur son propre matériel alors l’employeur subvient à toutes les modifications et améliorations nécessaires pour son travail.

Enfin, le télétravailleur est soumis aux mêmes droits que les autres employés en terme de temps de travail mais aussi d’avantages et d’informations. Ne pas oublier donc de le convier aux sorties de l’entreprise, pour le compte-rendu annuel ou autres festivités. La liste des législations.

Avantages du télétravailleur

Tout d’abord celui de taille : éviter les transports ! En voilà des heures d’économisées, ça de gagner que l’on peut dépenser sur le bien-être du salarié, mais aussi de grosses économies en perspectives. Qui n’a jamais rêver de se lever à 8h10 du matin pour commencer sa journée de travail à 8h30 ? Plus de problèmes de transports et grève en tout genre non plus.

Ensuite viens le fait de pouvoir travailler de n’importe où. Envie de se mettre au vert ? Veillez à trouver un patelin avec une bonne connexion tout de même.

Au revoir stress, bonjour efficacité ! L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est grandement améliorée grâce au télétravail et permet ainsi de réduire le stress de l’employé qui travaille alors dans un cadre familier et près de toutes ses obligations familiales. Il va s’en dire que l’efficacité au travail en est grandement amélioré.

Inconvénients du télétravailleur

L’isolement est le plus grand piège du télétravail. Ne pas voir ses collègues et partager les dernières blagues grasses autour de la machine à café, ne pas comprendre le dernier troll lancé qui prend alors la forme de private jokes, tout cela n’est pas facile à gérer et le manque de socialisation se fera vite sentir sans un bon soutien familial ou le manque d’activités associatives.

Le second point rejoint le premier : le manque de cohésion. En étant à distance de l’entreprise, on est également éloigné de sa culture et des incompréhensions dues au manque de contact peuvent survenir.

Enfin, le temps consacré au travail s’allonge facilement. Ne pouvant contrôler votre temps de travail, vous subirez sans doutes des méthodes de management basées sur les objectifs et votre stress peut en pâtir. Il vous incombe de bien gérer vos tâches et donc d’être autonome. Cette faculté d’autonomie est cruciale pour la réussite du télétravail.

Comment convaincre son patron ?

Vous êtes vous-même convaincu des bienfaits du télétravail et souhaitez vous lancer dans cette opportunité ? Reste plus qu’à convaincre votre patron et il est conseillé de préparer votre argumentaire. En effet, vous pouvez oublier la question d’économies car de toute façon il lui faudra payer votre matériel, vos frais d’habitation dédié à votre travail (calculé au prorata de la superficie du bureau sur les frais d’habitation réels) et vos frais de déplacements lorsque vous viendrez de temps en temps au bureau : Tableau récapitulatif des frais à la charge de l’entreprise.

Ne vous inquiétez pas, ce n’était de toute façon pas la carte à jouer la plus importante. Mettez en avant l’augmentation de la motivation (et la diminution de l’absentéiste – fait prouvé). L’optimisation de la productivité grâce à la flexibilité des employés. Un gros pépin à 19h survient ? Pas de soucis vous ne serez pas dans les bouchons mais votre outil de travail sera à portée de main. De plus vous serez déjà équipé pour travailler en mouvement et par téléconférence, ce qui vous permet d’être plus souple en matière de déplacements chez le client ou à l’étranger.

Vous ne prendrez plus de place au bureau ! Pas besoin donc de déménager pour accueillir un nouveau salarié et voilà un réagencement d’épargné et/ou un déménagement couteux en temps et argent.

Bien sûr, si vos supérieurs ont des tendances écolo, jouer la carte du CO2 non rejeté par des transports que vous ne prendrez plus.

Enfin, invitez-le à se documenter un peu sur le télétravail en lui donnant le lien vers cet article par exemple ou vers le très bon guide ZeVillage que vous trouverez en bas de cet article, ou encore : Pour ou contre le télétravail.

Comment gérer les télétravailleurs ?

Travailler quotidiennement avec des télétravailleurs demande une organisation un peu différente que s’ils étaient sur place. Les français ne font pas facilement confiance et préfère fliquer surveiller le temps de travail. Exit ce comportement car de toute façon vous n’aurez plus moyen d’y parvenir. Adoptez le management par objectifs en confiant des missions au télétravailleur qui va alors se charger lui-même de gérer son autonomie pour réussir celles-ci. Organiser des compte-rendu réguliers par l’intermédiaire de vidéo-conférence afin de connaître l’avancement de l’employé et sentir comment il gère son travail. Et surtout faites-lui confiance, ce qui aura pour effet de le responsabiliser et ainsi le voir se donner au maximum pour la réussite de l’entreprise. Gain de motivation assuré.

Ne négligez pas les moyens techniques pour parvenir à la bonne cohésion des équipes en télétravail. Obligatoirement, il vous faudra un outil de vidéo-conférence avec la webcam qui va bien, important pour garder un contact humain au lieu d’un simple appel vocal. Ensuite un partage de fichier performant et sécurisé afin de s’échanger et d’ordonner les fichiers entre collaborateurs. Enfin, un outil en ligne de management de projet (Redmine par exemple, mais il en existe plein !) afin que même les employés en vadrouille puissent se rendre compte du travail de ses collègues et de l’avancement de projet.

N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences si vous êtes vous-même en télétravail ou que vous êtes amenés à en manager.

Le télétravail entre dans votre entreprise ? Je vous propose quelques liens sympa pour parfaire vos armes pour l’apprivoiser : Guide télétravail ZeVillage, Comment travailler ailleurs qu’au bureau

Et pour une petite barre de rire sur le travail à la maison : theOatmeal, ce que les autres pensent …

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

  • Pour éviter les problèmes d’isoloment il existe les espaces de coworking. A défaut de voir ses propres de boulot on voit quand même du monde qui bosse sensiblement dans le même domaine que soit